vendredi 18 avril 2014

OL: Yoann Gourcuff n'est pas pressé de parler prolongation.

Depuis qu’il a signé à l’Olympique Lyonnais lors du mercato estival 2010, Yoann Gourcuff n’aura pas connu une seule saison sans devoir s’absenter pour différentes blessures. Dans le Parisien, on a même fait les comptes et il apparaît que le meneur de jeu recruté et payé à prix d’or a à peine joué un match sur deux en bientôt quatre ans. Alors évidemment, on ne peut pas reprocher à Gourcuff d’enchaîner les pépins physiques depuis qu’il porte le maillot de l’OL, mais au final il est évident que Jean-Michel Aulas n’a pas fait la bonne affaire en recrutant le milieu de terrain qui évoluait à Bordeaux. 

Mais il n’est plus réellement temps de revenir sur le passé pour le président de l’Olympique Lyonnais, mais plutôt de parler d’avenir car dans une saison Yoann Gourcuff sera libre et l’idée de laisser partir libre un joueur payé 22ME doit évidemment donner des sueurs froides au patron de l’OL. Cependant, du côté du joueur, on semble ne pas réellement se soucier de tout cela, car interrogé par le quotidien sur ce thème, l’entourage de Yoann Gourcuff a fait savoir que ce sujet n’était pas encore l’ordre du jour et qu’il serait toujours temps d’en parler une fois la saison terminée. Autrement dit, Jean-Michel Aulas va devoir attendre son heure afin de savoir quoi faire dans ce dossier.

Source: Foot01

vendredi 11 avril 2014

Rémi Garde: "La cheville de Yoann Gourcuff le fait encore souffrir."

Lyon recevra le PSG ce dimanche en championnat, mais même si ce match sera très important pour le classement et la lutte pour les places européennes, tout le monde aura forcément en tête la finale de la Coupe de la Ligue entre les deux clubs, une semaine plus tard. Et si Zlatan Ibrahimovic est plus qu’incertain pour ces deux rendez-vous, il y aura encore et toujours des absents de marque du côté lyonnais. Lors de son traditionnel point médical, Rémi Garde n’a en effet pas eu beaucoup de satisfaction à noter du côté de l’infirmerie. Seul Mouhamadou Dabo pourrait faire son retour, tandis que Grenier, Gourcuff, Miguel Lopes et Fofana ne reviendront pas pour les deux chocs face au PSG. 

« Peut-être que Dabo sera de retour dimanche contre Paris. On va voir à l’entrainement aujourd’hui. Fofana a commencé à courir, il progresse rapidement mais sera trop juste. Pour la finale de la Coupe de la Ligue, ce sera compliqué pour tout les blessés qu’il reste (Gourcuff, Grenier, Lopes). La cheville de Yoann Gourcuff le fait encore souffrir, donc pour l’instant on attend qu’il n’ait plus mal », a livré l’entraineur rhodanien qui s’apprête encore à bricoler au milieu de terrain pour deux des matchs les plus importants de sa saison.

Source: Foot01

mardi 1 avril 2014

Lyon-St Etienne: Les notes des joueurs lyonnais

Lopes 6 : « Si on continue comme cela, on ira loin », sur ces mots du gardien lyonnais en conférence de presse après la victoire face à Guingamp, il devait être décisif. C’est réussi. A la 21ème minute, il est concentré face à Clerc. Puis à la 26ème il réalise un double arrêt sur Brandao puis sur Erding. Malheureusement, il n’a pas de chance deux minutes plus tard sur le tir de l’ancien parisien à bout portant. Malgré de bonnes interventions dans sa surface, il va chercher un deuxième ballon dans ses filets à la 74ème.  

Bedimo 3 : Malgré les six blessures lyonnaises, Henri était bien présent. Moins déterminant sur son côté qu’en première partie de saison, on peut même dire qu’il était invisible en première période. Lui qu’on connaît porter vers l’avant, il n’a pas eu de possibilité de s’exprimer. Après la pause, il s’est un petit peu plus réveillé, nonobstant, il est fautif sur le deuxième but de l’ASSE. 

Gonalons 4 : Le capitaine vivait sûrement son dernier derby et pour l’occasion, il était défenseur central. A la 21ème, il rate complètement la balle sur un centre de Trémoulinas. Ensuite face aux buteurs stéphanois, il n’arrive pas à gagner les ballons de la tête. Malgré tout, il a su faire quelques interventions cruciales. 

Koné 3 : Numéro 3 dans la hiérarchie, Bacary était propulsé pilier de la défense ce soir. Pas fulminant devant les stéphanois, il est battu de la tête par Brandao sur l’ouverture du score. Il manquait d’automatisme avec Gonalons. 

Tolisso 5 : Alors qu’on pouvait attendre la titularisation de Zeffane dans ce derby, c’est Tolisso qui était titulaire. De manière assez surprenante, le milieu de terrain de formation a fait un marquage plutôt correct. Offensivement, il n’a pas assez profité du placement haut de Trémoulinas. 

Ferri 3 : Gonalons devenu défenseur central, Ferri devait faire la transition. Que ce fût dur ! Aucune relance clé, un marquage très laxiste, il n’a pas pris le bon wagon. Sa deuxième période fût de meilleure envergure. 

Malbranque 4 : De retour de convalescence, Steed était titularisé par Rémi Garde. Pas toujours présent défensivement, il n’a pas fait de passe clé. Que ce fût dur de percer la muraille verte ! 

Mvuemba 4 : Auteur d’un bon mois de mars, l’ancien Merlus enchaîne les matchs. Malgré une belle initiative à la 37ème minute, Arnold n’a pas su être créatif. A noter tout de même ses bons corners. 

Gourcuff 5 : Yoann sur le terrain, nous n’avons plus qu’à compter le nombre de matchs d’affilé qu’il arrivera à enchaîner cette fois-ci. Quand est-ce qu’il se blessera à nouveau ? En fin de première période, Cohade commet une très grosse faute sur Gourcuff qui sortira à la mi-temps. Son remplaçant, Jimmy Briand ne changera pas le cours de la rencontre. 

Lacazette 6 : L’homme qui a annoncé ce matin avoir été en contact avec trois clubs anglais, devait prouver son nouveau statut de joueur important de l’équipe première lors du derby. Vivace, il a mis un peu de vitesse dans le jeu lyonnais. Dans un temps fort stéphanois, Gomis se joue de la défense des verts pour ensuite offrir un caviar à Lacazette qui marque d’une belle reprise de volée. 

Gomis 6 : Et si la belle histoire avait lieu ce soir ? Bafé n’était qu’à un but du palier des 100 réalisations en carrière et pour ça, quoi de mieux que le faire dans un derby et face à son club formateur ? Alors qu’il n’était pas en vergue pendant les 30 premières minutes, Gomis offre une superbe passe décisive pour son collègue en attaque. Il n’a pas marqué, mais s’est offert sa première passe de la saison.

Source: Spacefoot

Lyon-St Etienne (1-2): Les verts vainqueurs du derby

Saint-Etienne est sorti vainqueur du derby face à Lyon, dimanche (1-2). Une victoire historique ramenée de Gerland et qui permet aux Verts de toujours envisager la 3e place de la L1. Six points "plus loin", l'OL marque le pas et avant de jouer son quart de finale de Ligue Europa jeudi, a vu Yoann Gourcuff sortir sur blessure. 

Ce derby valait cher. Évidemment, il y avait trois points en jeu, en plus de "la suprématie régionale" que se disputent deux équipes bien accrochées aux avant-postes du Championnat et qui a contribué à électriser cette rencontre après le coup de sifflet final. Mais sur le tapis de Gerland, il y avait plus. Il y avait cette place européenne, ce petit espace sur le podium laissé libre par le PSG et Monaco, et pour laquelle Stéphanois et Lyonnais salivent avec l'envie de celui qui n'a plus que ça à se mettre sous la dent. Et si pour l'instant, ce sont les Dogues lillois qui la croquent, dimanche soir, les Verts ont pris un pas d'avance sur leurs voisins lyonnais, désormais relégué à six longueurs. Il a pourtant été difficile à valider, le gardien Ruffier devant donner son corps pour la cause à la 79e alors que l'OL ne cessait de pousser. Comme piqué au vif par le but de Gradel (74e, 1-2). 

Plus tôt, Brandao était bien parvenu à remettre de la tête pour l'ouverture du score signée Erding (28e, 0-1). Et si les supporters stéphanois n'avaient pas été interdits de déplacement, ils se seraient alors souvenu de la dernière victoire de l'ASSE à Gerland obtenue en 2010... pour la première fois depuis vingt ans. Mais ils auraient probablement été refroidis quand Gomis a sorti le grand jeu. Face à son ancien club formateur, l'attaquant de l'OL n'est pas parvenu à inscrire son 100e but en L1, mais il a pesé lourd sur la défense. A la 38e, "Bafé" efface Bayal d'un grand pont et expédie une passe lobée millimétrée que Lacazette s'est fait un plaisir de reprendre de volée (du gauche) pour le 1-1 (38e). La grande forme de son duo d'attaquants ne suffira pas à atténuer une défaite dans le derby, ni la nouvelle blessure de Yoann Gourcuff, touché à la cheville. Cependant, elle peut donner quelques motifs d'espoirs avant de recevoir la Juventus en Ligue Europa jeudi.

Source: Metronews

lundi 31 mars 2014

Lyon: Yoann Gourcuff blessé à la cheville

A l’heure où Rémi Garde a déjà du mal à faire son équipe et qu’un copieux enchainement des matchs se profile, l’entraineur lyonnais a du se priver de Yoann Gourcuff dès la mi-temps du match à Saint-Etienne. Touché sur un tacle de Renaud Cohade, l’ancien bordelais a pu terminer la première période, mais n’a pas pu repartir après la pause, après avoir confié que sa cheville avait tourné.

dimanche 23 mars 2014

Guingamp-Lyon: Les notes des joueurs lyonnais.

Anthony Lopes (7/10):Le gardien lyonnais a encore livré un très gros match en s'illustrant sur les nombreuses tentatives des Guingampais. Alioui, Giresse ou encore Diallo se sont cassés les dents face au portier de l'OL. Si Lyon remporte les trois points au Roudourou, c'est en grande partie grâce à son dernier rempart. 

Miguel Lopes (6) : rigoureux défensivement, il a comme d'habitude pris son couloir à plusieurs reprises pour délivrer des centres. Très peu de déchet dans son jeu. Combatif, il a terminé la rencontre avec une cheville douloureuse. 

Milan Bisevac (5,5) : peu inquiété dans cette partie, il doit céder sa place sur blessure. Remplacé à la 67e par Naby Sarr (non noté), rapidement bousculé par les attaquants bretons. 

Bakary Koné (5) : un match sérieux en première période, puis il a eu plus de difficultés durant les temps forts guingampais après la pause. Régulièrement battu dans les airs par Diallo sur les coups de pied arrêtés. 

Mouhamadou Dabo (5,5) : il a livré un bon match dans son couloir gauche en n'hésitant pas à se projeter vers l'avant, mais il doit sortir sur blessure. Remplacé à la 67e par Corentin Tolisso (non noté). 

Jordan Ferri (4) : il a très bien débuté la rencontre en se rendant très disponible et en jouant proprement. Plus brouillon défensivement, il a ensuite pris des risques après avoir pris un carton jaune. Les remarques de son entraîneur sur son engagement ont coïncidé avec sa baisse de régime. 

Maxime Gonalons (5) : toujours très important à la récupération et dans le pressing, il a ratissé de nombreux ballons. 

Arnold Mvuemba (4) : il a touché beaucoup de ballons notamment en première période en n'hésitant pas à apporter du soutien offensivement. Il s'est en revanche montré brouillon aux abords de la surface adverse et il a levé le pied en seconde période. 

Steed Malbranque (4) : positionné dans le rôle de meneur de jeu, il n'a pas ménagé sa peine mais il n'a pas vraiment su prendre le jeu à son compte. Remplacé à la 81e par Yoann Gourcuff (non noté), applaudi par le Roudourou. 

Bafétimbi Gomis (6) : il n'a pas eu beaucoup l'occasion de briller dans cette rencontre, mais il s'illustre tout de même en concrétisant l'une de ses rares opportunités. Décisif. 

Alexandre Lacazette (6) : très remuant sur le front de l'attaque lyonnaise, il a sollicité Samassa à plusieurs reprises mais il n'est jamais parvenu à battre le gardien guingampais. Il délivre tout de même une passe décisive pour Gomis.

Source: Maxifoot

Guingamp-Lyon (0-1) : Lyon se rassure.

Après sa défaite face à Monaco, l'Olympique Lyonnais s'est relancé sur la pelouse de Guingamp (0-1) ce dimanche. Obtenir les trois points n'a pas été simple pour Lyon, qui engrange tout de même de la confiance avant le derby face aux Verts, mais termine la rencontre avec deux blessés. 

Avant le derby de dimanche prochain, l'Olympique Lyonnais a imité Saint-Etienne, qui s'est imposé plus tôt dans l'après-midi contre Sochaux. Le club rhodanien s'est rassuré après sa défaite face à Monaco en allant décrocher les trois points sur la pelouse de Guingamp (0-1). Une courte victoire acquise dans la douleur pour l'OL, qui a encore perdu deux joueurs sur blessure. 

Dominateurs en début de rencontre, les Lyonnais ne parvenaient pas à concrétiser leurs occasions alors que Lacazette obligeait Samassa à sortir une claquette (10e). Au fil des minutes, les débats s'équilibraient et les Guingampais prenaient même le contrôle du jeu après avoir évolué en contre dans un premier temps. Lopes devait s'employer pour repousser des tentatives d'Alioui (13e) et Giresse (26e), et l'OL ne parvenait plus ensuite à se montrer réellement dangereux offensivement jusqu'à la pause. Dès le retour des vestiaires, Gomis changeait la donne en trompant Samassa d'une frappe croisée du droit (0-1, 46e), son 99e but en L1. Malgré cet avantage au tableau d'affichage, les Gones n'affichaient pas une grande sérénité et Lopes devait encore s'illustrer en multipliant les interventions sur sa ligne. Pour ne rien arranger, Rémi Garde perdait deux défenseurs avec les sorties sur blessure de Bisevac et Dabo. Lyon subissait ensuite les assauts bretons en fin de match mais tenait bon malgré plusieurs situations chaudes devant le but de Lopes... Un succès qui permet à l'OL de rester à trois points des Verts à une semaine du bouillant derby à Gerland.

Source: Maxifoot

lundi 17 mars 2014

Lyon-Monaco: Les notes des joueurs lyonnais

Lopes (4,5) : s’il a encaissé trois buts ce soir, dont deux entachés d’une position de hors jeu, le portier rhodanien n’a pas fait un mauvais match. Auteur d’une belle parade (7e), il s’est montré rassurant dans ses prises de balles et solide sur ses sorties aériennes. Bon dans la relance, il n’a toutefois rien pu faire sur les trois buts encaissés. 

Miguel Lopes (6) : bonne prestation de la part du latéral portugais de l’OL. Très offensif aujourd’hui, il n’a cessé de proposer de bonnes montées sur son couloir. Si ses appels n’ont pas toujours été suivis par ses partenaires, c’est bien lui qui délivre un très bon centre pour Briand lors de la réduction du score (32e) de l’ancien Rennais. En revanche, il a connu quelques soucis à défendre et s’est notamment fait mystifier par Kurzawa lors du second but de l’ASM. 

Bisevac (5,5) : solide dans les duels aériens, l’ancien Parisien n’a pas toujours été à son avantage dans les duels et aura eu du mal à contenir les assauts des attaquants monégasques. Précis dans ses relances néanmoins, il a permis aux siens de bien construire leurs offensives depuis son propre camp. 

Umtiti (non noté) : rapidement touché à la cuisse, il est remplacé par Koné (5,5) après moins de dix minutes de jeu. Le nouvel entrant s’est offert quelques interventions défensives de qualité mais s’est parfois montré trop lent dans les duels. Offensivement, il aura tenté d’apporter son grand gabarit sur les phases arrêtées de l’OL. 

Bedimo (4,5) : homme fort de l’Olympique Lyonnais ces dernières semaines, l’international camerounais (28 sélections) de 29 ans s’est montré bien discret cet après-midi. Inexistant offensivement sur son couloir, il n’est presque jamais venu apporter le surnombre en attaque et n’aura que trop rarement été en position de centrer. Dommage car il avait superbement trouvé Gourcuff sur l’un des ses rares débordements (65e). 

Gonalons (6) : le capitaine de cette équipe lyonnaise a tenté de montrer l’exemple dans l’entrejeu aujourd’hui. Appliqué au pressing, le milieu de terrain a permis à son équipe de récupérer de nombreux ballon. Propre techniquement, il n’a connu que très peu de déchet dans ses transmissions et aura bien orienté le jeu des siens.

Fofana (6) : très en forme dernièrement, le milieu de terrain formé au Havre a une nouvelle fois été très intéressant cet après-midi. Toujours bien placé dans l’entrejeu, il a été très actif à la récupération du ballon. S’il s’est montré quelque peu timoré offensivement, Fofana a lui aussi été très efficace techniquement et se sera appliqué à bien servir ses partenaires. Remplacé par Gourcuff (53e), auteur d’une excellente rentrée. 

Ferri (6,5) : le meilleur lyonnais au milieu de terrain aujourd’hui, c’était lui. Insaisissable balle au pied, il aura passé son temps à écarter le jeu, alternant le jeu long et le jeu court avec brio. A l’aise avec le ballon, il a proposé de bons déplacements et a bien déstabilisé le bloc monégasque. Très précis dans ses passes, il s’est même offert de très belles transversales. Timide dans les duels cependant, il est remplacé par Gomis (72e) pour la fin de match. 

Mvuemba (5,5) : décisif en Europa League cette semaine, l’ancien milieu de terrain lorientais n’a pas brillé aujourd’hui. Sobre, mais efficace, il s’est contenté de bien travailler défensivement, appliquant un bon pressing sur le porteur du ballon. Souvent recherché au milieu, il a bien orienté le jeu lyonnais lui aussi, sans prendre de risque. 

Lacazette (6) : s’il est resté muet aujourd’hui, le grand espoir de l’OL a une nouvelle fois réalisé une bonne prestation. Très actif, il n’a pas ménagé ses efforts sur le front de l’attaque et aurait même pu s’offrir un fort joli but avec plus de réussite (6e). Altruiste, il a souvent privilégié la solution collective. 

Briand (7) : préféré à Gomis pour ce match de gala, Jimmy Briand a dû donner entière satisfaction à son entraîneur. Alors qu’il avait réduit la marque d’un beau but du gauche, sans contrôle, il s’offre un doublé en fin de rencontre d’une reprise de volée magnifique. Disponible et volontaire offensivement, il n’a pas rechigné aux tâches défensives pour autant. Très efficace ce soir, il a fait vivre un calvaire à la défense monégasque.

Source: Footmercato.net

Lyon-Monaco (2-3): Monaco s'impose.

Match de gala à Gerland où l’Olympique Lyonnais recevait l’AS Monaco pour le compte de la 29e journée de championnat. Privé de Clément Grenier, l’OL enregistre le retour de Gourcuff, sur le banc pour débuter la rencontre. Titulaire en Europa League, Mvuemba a gardé la confiance de Rémi Garde et est aligné au milieu de terrain. Ranieri, lui, a décidé de titulariser une attaque Germain – Berbatov. 

Le match commence et la défense lyonnaise montre déjà des signes de fébrilité inquiétants. Monaco ne se fait pas prier et ouvre le score dès la quatrième minute. Germain, capitaine du jour en l’absence d’Abidal et Toulalan, est trouvé par Berbatov dans la surface et l’attaquant propulse tranquillement la balle au fond des filets d’Anthony Lopes (4e). 1-0 pour l’ASM, Lyon démarre mal la rencontre. Germain est d’ailleurs très proche de doubler la marque dans la foulée, mais cette fois le portier lyonnais est à la parade (7e). Lyon, qui a rapidement perdu Umtiti sur blessure (9e), souffre en ce début de rencontre et Monaco domine les débats. Les bonnes situations se succèdent pour le club princier et Monaco va rapidement faire le break. Servi par Germain, Berbatov remet pour Rodriguez qui marque dans le but vide (27e). L’OL réagit immédiatement et Briand réduit le score dans la foulée d’une belle reprise du gauche sans contrôle (32e). Le match est plaisant et animé. Lyon bénéficie d’un coup franc indirect dans la surface avant la pause, mais la frappe de Lacazette est repoussée par le mur monégasque (43e). 1-2 à la pause, tout est encore possible pour les deux équipes.

Au retour des vestiaires, l’OL se jette à l’assaut et aurait pu obtenir un penalty après une charge d’Isimat-Mirin sur Lacazette (50e). Un tournant puisque dans la foulée, Berbatov, en position de hors heu, est servi par Rodriguez. Le Bulgare se présente face au but et trompe le gardien d’un superbe piqué du droit (52e). 1-3, Monaco gère tranquillement. Mais Lyon a de la ressource et n’abdique pas. Gourcuff, tout juste entré en jeu, fait passer un frisson à Gerland avec une magnifique reprise de volée qui rase les montants de Subasic (66e). La lumière viendra finalement à nouveau de Jimmy Briand qui récupère un ballon dans la surface mal dégagé par Subasic pour marquer dans le but vide (78e). la fin de match est totalement débridée et l’OL pousse pour arracher le match nul. L’ASM plie mais ne rompt pas et les joueurs de Ranieri glanent un précieux succès sur la pelouse de Gerland. Le club princier revient à cinq longueurs du PSG alors que l’OL connaît un sacré coup d’arrêt.

Source: Footmercato.net

samedi 15 mars 2014

Lyon-Monaco: Le retour de Yoann Gourcuff.

Absent depuis cinq semaines après des soucis aux adducteurs puis aux côtes, Yoann Gourcuff fait son retour dans le groupe pour la réception de Monaco (dimanche, 17h00). Bedimo, qui avait écourté la séance d'entraînement samedi après quelques douleurs à une cheville, est disponible. En revanche, Malbranque et Grenier sont toujours à l'infirmerie. 

Le groupe de Lyon Vercoutre, A.Lopes - Koné, Umtiti, Bedimo, Bisevac, Dabo, Tolisso, M.Lopes - Mvuemba, Ferri, Fofana, Gonalons, Gourcuff - Briand, Gomis, Njie, Lacazette

Source: L'équipe